Terme à rechercher
Page 13 de 87 << < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 30 60 > >>

SYMBOLISME DU CYGNE

Cygne et corbeau ont un symbolisme analogue sous bien des aspects et tous deux étaient des oiseaux d'Apollon.

Le cygne a une histoire mythique passionnante. (ex. de celle de Léda)

Shwan a la même racine que le mot latin sonare, qui signifie résonner ou sonner, ce qui fait allusion au fameux « chant du cygne ».

Bien que le fait ait été démenti par la plupart des naturalistes, on attribuait à cet oiseau le fait d'émettre un très beau chant au moment de sa mort.

. vieillissants, les cygnes ne peuvent plus plonger avec assez de vivacité pour se nourrir ; affaiblis par le jeûne, et n'ayant plus la force de rejoindre des régions plus tempérées pour y passer l'hiver, ils finissent prisonniers de la glace, dévorés par les autres animaux, ou bien ils meurent lentement de faim. A leurs derniers instants, ils poussent une plainte amère. Ce cri étrange, lancés par les vieux cygnes mourant sur la glace est probablement ce qui a donné lieu à la légende sur le chant du cygne.

La beauté de l'oiseau, l'attrait de son plumage immaculé, ont suggéré l'idée que c'est un être surnaturel.

On dit qu'il connaît à l'avance le moment de sa mort et on le suppose capable - comme de nombreux autres oiseaux - de prédire l'avenir et le temps qu'il fera.

L'expression allemande : mir schwant signifie avoir un vague pressentiment ou une intuition, une idée concernant l'avenir.

Parce qu'il connaît l'avenir, le cygne est l'oiseau sacré d'Apollon dans la mythologie grecque et de Njôdr dans la mythologie nordique.

Il joue un grand rôle dans le thème mythologique célèbre de la jeune fille-cygne dont il existe de nombreuses variantes.

Un chasseur rencontre, par exemple, trois belles jeunes filles qui, s'étant dépouillées de leurs vêtements de plumes, se baignent. Il emporte l'un de ces vêtements, si bien que l'une d'elles est dans l'impossibilité de retrouver sa forme d'oiseau. Il enlève la jeune fille et l'épouse, mais il fait plus tard une erreur ou se comporte mal avec elle. Reprenant son plumage, elle s'envole et disparaît à jamais, à moins qu'il ne la retrouve après un long et pénible voyage et de multiples aventures.

Si, vous promenant seul dans les bois, vous rencontrez un être étrange dont vous ne savez s'il est une hallucination ou un être réel, regardez ses pieds, .., car les êtres démoniques ont des pieds de cygnes, preuve qu'ils ne sont pas des êtres humains, mais des esprits. Dans l'ancienne Angleterre, on jurait par le cygne .

Comme à tous les volatiles, on lui a, de tout temps, associé certaines qualités démoniques, qui correspondent psychologiquement aux intuitions, pressentiments, idées et sentiments qui surviennent brusquement, comme de nulle part, et qui disparaissent de même.

Lorsqu'il s'agit du thème de la jeune fille-cygne, racheter l'anima de sa condition de volatile signifierait pour l'homme qu'il accepte de se concentrer sur ses états d'âme et ses pensées semi-conscientes en se demandant pourquoi elles lui viennent.

Symboliquement, il capture la femelle cygne, l'empêchant de devenir un simple état d'âme et de s'envoler par la fenêtre avant qu'il ait pu retenir la valeur humaine que cet oiseau représente.

Il lui faut d'abord s'emparer du vêtement de plumes pour rendre à l'oiseau sa qualité humaine. Mais il ne suffit pas de le faire une fois. Même celui qui a compris ce qu'est l'anima peut très bien la laisser un jour reprendre son vêtement de plumes et s'envoler par la fenêtre !

De P.207 même, si une femme ne surveille pas quotidiennement son animus, il reprend vite son ancienne forme volatile. Un constant effort conscient est nécessaire pour que ces entités intérieures s'humanisent en restant reliées à la conscience, car les épouses-cygnes et les frères-oiseaux- amants tendront toujours à reprendre leurs vêtements de plumes et à s'envoler.

C'est pourquoi, pris négativement, le cygne représente la qualité inconstante et inhumaine de l'anima.

Sous son aspect positif, il représente la possibilité de la connaissance et de hautes réalisations intérieures.

On comprend dès lors l'importance que les anciens alchimistes donnaient à la « fixation du volatil ».

Par rapport à la conscience chrétienne, le cygne représente un contenu préchrétien.

.. Le cygne est le compagnon naturel de Wotan.

Si un aspect déjà relié à la conscience humaine est contraint de reprendre son aspect d'oiseau, il subit une régression.

Autrement dit, des contenus de l'inconscient déjà partiellement intégrés peuvent, en raison d'une détérioration de l'attitude humaine consciente, être à nouveau refoulés dans l'inconscient.

Histoiriquement (lors du développement de l'amour courtois) se développaient le culte de la femme et de l'éros.

Le symbolisme de l'inconscient était accepté et trouvait sa place dans la vie. A cela s'ajoutait une certaine reconnaissance de la nature, du corps et de la matière.

Ce n'est pas un hasard si, à cette époque, l'alchimie et son symbolisme furent si florissants. Mais sous l'influence de la Réforme et de l'extraversion néfaste de la Renaissance, ces mouvements disparurent. . et le service d'amour, redisparut.

C'est ainsi qu'une attitude psychologique extrêmement prometteuse, comportant la reconnaissance du principe féminin, se trouva tout à coup réprimée par le raidissement de l'attitude chrétienne consciente, raidissement dû en partie à la cassure provoquée par la Réforme et la Contre-réforme, mais aussi au développement du progrès technique rationnel qui apparut alors. Certains aspects du service d'amour ne semblaient plus admissibles à la conscience chrétienne.

A l'époque médiévale, on avait eu l'esprit plus large et une morale moins étroite.

Le développement historique rationnel a évidemment eu de nombreux aspects positifs, mais, en ce qui concerne l'anima, ce fut une régression.

Les contes des princesses-oiseaux montrent qu'elle fut contrainte de fuir après s'être à nouveau glissée dans son plumage de cygne.

P.209

... il y a toujours eu deux façons simultanées et apparemment contradictoires d'envisager le symbolisme du blanc et du noir.

Le qualificatif français blanc et l'allemand blank ont la même racine qui signifie « brillant » et peut s'appliquer à toute surface polie, qu'elle soit blanche ou noire.

Psychologiquement ceci est aisé à comprendre et correspond à l'identité secrète des contraires.

Dès qu'un opposé atteint son point extrême il contient déjà son inverse.

L'oiseau figure les concepts et les intuitions involontaires qui apparaissent en nous tout à coup. Nous croyons que ces pensées sont de notre fait, alors qu'elles se posent dans nos têtes, tels des oiseaux. Ce sont des contenus autonomes.

L'idée qui me vient à cet instant n'est pas la mienne, je ne l'ai pas encore « pensée », sinon je l'aurais déjà saisie et mise en cage ; elle m'est tout simplement venue.

A ce stade où je n'ai pas encore vraiment décidé si oui ou non je la fais mienne, elle a forme d'oiseau. Elle représente un éveil préconscient.

Attraper l'oiseau serait en prendre possession à l'aide de la réflexion critique.

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.