Terme à rechercher
Page 26 de 87 << < 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 60 > >>

LES 7 TYPES SELON LES INSTANCES ET LES PRINCIPES DE COMPORTEMENT

Ainsi le sujet, devenu exclusivement « objectif » nous fournit le type d'un homme positif, sceptique, à l'imagination raidie et P.227 comme calcifiée ; à la limite il tend à devenir un automate désenchanté (type 1). .. on peut concevoir qu'en déplaçant son centre de gravité vers telle ou telle autre des « instances » , le sujet s'oriente vers certains types humains assez définis et c'est le primitif (es) qui reçoit l'accent, on voit fort bien se dessiner le type d'un jouisseur, d'un brutal, d'un fougueux (type 2) ; si c'est la persona, s'agira d'un personnage qui joue avant tout son rôle dans le monde, se montre sociable, se fait valoir, use de fards divers, tient à plaire (type 3) ; si c'est le surmoi, ce sera un homme d'ordre et de principes, conservateur et autoritaire, susceptible de devenir un chef (type 6) ( Le « chef », selon le Dr Henri ARTHUS, serait celui qui s'identifie à l'image du père, source de toute autorité.) ; si c'est le soi, l'orientation sera celle d'une réalisation en plénitude, soit dans le sens olympien d'un Gothe, soit dans le sens des mystiques (type 7). S'il s'agit de l'ombre, moins définie par nature, le problème se complique. L'ombre étant ce que le sujet a refusé d'être, on ne voit pas très bien : que cela peut sIgnifier de dire que le sujet porte l'accent sur l'ombre, ou s'identifie à elle : n'est-ce pas même une contradiction ? Mais aussi bien dans le monde affectif, la contradiction a cours, elle se nomme ambivalence. Le sujet pour qui l'ombre prend une importance dominante semble devoir être alors essentiellement ambivalent. Dans la mesure où l'angoisse est liée à l'ambivalence, ce pourra être un anxieux. Ce sera l'homme qui demeure fasciné par ce qu'il refoule, et comme visité de son propre fantôme (type 5). Il présentera l'ambiguïté de celui qui plonge dans ses propres bas-fonds avec le souci d'en dégager la valeur qu'avec raison il y sent incluse : ainsi il oscillera du primitif au soi. .. le Baudelaire des Fleurs du Mal, hanté par la « beauté noire », par cette mulâtresse, Jeanne Duval, en laquelle il personnifie son ombre ou son « anima » obscure ? Rappelons .. David, avec ses deux rêves de la bête noire et du professeur nègre, correspondant aux deux aspects de l'ombre et sa projection de celle-ci sur les femmes du type Joséphine Baker. (Michel FORDHAM rappelle que la sorcière, c'est le côté sombre de la mère ; mais il observe que ce n'est pas un personnage purement négatif ; elle a bien plutôt l'ambivalence de tout ce qui appartient à l'ombre ; derrière son aspect médiéval, on découvre, dans l'antiquité, son caractère de « porteuse des vieux rites de fécondité » qui sont liés à la lune et à la divinité lunaire ; elle-même ambivalente - claire Diane et sombre Hécate.) Quant au sujet enfin qui réussirait à maintenir l'accent sur le moi, à égale distance de tous les partenaires, ne nous donnerait-il pas l'exemple de l'homme intelligent et habile, bien adapté, aux énergies disponibles, mais peut-être aussi peu exposé à la sublimité qu'à la chute (type 4) ?

. toutes les « coupes » que nous avons envisagées touchent des réalités, qui ne se recouvrent pas. .. susceptibles de nous orienter dans la complexité de l'humain, et d'autant mieux que nous les aurons situées elles-mêmes les unes par rapport aux autres, selon leur voisinage et leurs empiétements. .

. nous croyons en outre pouvoir préciser la signification de chaque instance en lui faisant correspondre un principe de comportement (dans le sens où Freud a parlé des principes de plaisir, de réalité et de répétition). Par là, nous indiquons .. comment les mêmes faits peuvent être traduits dans les deux registres de l'introspection et de la conduite ; ici comme partout ailleurs, nous pensons qu'il n'y a pas lieu de substituer l'un des registres à l'autre, mais que leur confrontation est toujours enrichissante.

Tripartition de Pascal (Stocker) Instances Principes de comportement

COUR 7. Soi ( de Jung) Autonomie

6. Surmoi (de Freud) # Autorité

5. Ombre ( de Jung) (Double de Rank) # Ambivalence

ESPRIT 4. Moi (de Freud et de Jung)# Réalité

3. Persona ( de Jung) # Adaptation

CORPS 2. Primitif (Es de Freud) Plaisir

1. Automate Répétition P.229

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.