Terme à rechercher
Page 37 de 87 << < 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 60 > >>

DIFFERENCIATION INDIFFERENCIATION OMBRE ANIMA ANIMUS SOI

Si j'essaie ici de rapprocher quelques-unes de ces « âmes » ou « daimons » des concepts jungiens, tels l'ombre, l'anima-animus ou le Soi, cela doit être compris qu'avec la plus grande circonspection « cum grano salis ». On ne doit pas s'imaginer, comme l'a souvent souligné Jung lui-même, que l'ombre, l'anima (ou l'animus) et le Soi sont bien exactement distincts et se manifestent clairement, les uns à la suite des autres. Dans la réalité pratique, cela se passe souvent ainsi : en cours d'analyse psychologique profonde, l'individu va vivre la rencontre avec quelque chose de tout à fait autre, psychique en soi, obscur et chaotique se présentant à lui à travers les images complexes de ses rêves et lui permettant d'entrevoir peu à peu son alter ego. On peut trouver dans ce chaos une orientation, en cherchant tout d'abord dans cet « autre » certaines caractéristiques inférieures plus faciles à distinguer, et dont l'appartenance à la personne est relativement facile à comprendre. Puis se profilent davantage, dans cette « massa confusa » les aspects opposés, c'est seulement quand ils effleureront la conscience que l'on se rendra compte qu'une part de la puissance et de la divinité de ces figures ne provient absolument pas d'elles-mêmes mais trouve son origine dans un centre encore plus profond et plus vaste de l'âme, le Soi. Dans une série de rêves que fit un physicien moderne, (« Psychologie et Alchimie »), apparaît l'image d'une femme sublime dont la tête rayonne comme un soleil. Dans cette image, l'anima et le Soi sont parfaitement un, comme dans l'apparition d'Isis vers la fin des « Métamorphoses d'Apulée », Ce n'est que plus tard qu'il devient perceptible que l'anima doit être distinguée d'une autre puissance, se trouvant à l'arrière plan.

Si nous cherchons parmi les « daimons » antiques des personnifications du Soi, nous nous apercevons que certains « daimons » se manifestent plutôt comme un mélange de l' ombre et du Soi, ou d'animus-anima et du Soi, et ils sont cela aussi. En d'autres termes, ils représentent simplement « l'autre ».

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.