Terme à rechercher
Page 41 de 87 << < 30 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 60 > >>

LE SYMBOLISME DU NAIN DANS LES CONTES ET LES REVES

Dans ce conte (Neige Blanche et Rose Rouge), le nain s'excite sans cesse jusqu'à être dans un état d'irritation constante. L'ours tue simplement son ennemi mortel lorsqu'il en a l'occasion, ce qui est à l'opposé de la faiblesse vindicative et exaspérante manifestée par le nain.

Avec ce nain, nous disposons d'une excellente image du caractère contrariant et irritant que peut prendre l'animus.

Son comportement reflète la façon dont une femme, adulte et intelligente par ailleurs, peut parfois s'empêtrer dans des querelles et des discussions niaises.

L'animus irrité (comme d'ailleurs l'anima dans le même cas) perd tout sens de l'humour ; il se montre ingrat et déborde de soif de puissance.

Aux yeux du nain, il va visiblement de soi que les deux adolescentes doivent le tirer de ses déboires, ce qui ne l'empêche pas de les insulter aussitôt après.

C'est un des traits classiques de l'animus négatif que de tout exiger à partir de la conviction inavouée que tout lui est dû et qu'il est dans son droit en imposant à autrui son besoin d'aide. Cette attitude revendicatrice est compensatrice d'une attitude par trop consentante.

Cet excès est inévitable en un premier temps, et l'on peut dire qu'il était nécessaire que surgisse ce nain, car une femme ne peut rencontrer le prince - l'animus positif et la bonne relation à l'homme - sans être passée par ce stade intermédiaire.

Pour intégrer l'animus, il faut prendre conscience de son existence en le laissant P.117 d'abord se manifester à l'extérieur, même si, du fait qu'il s'est longtemps trouvé abaissé et refoulé, il commence par se montrer sous un jour peu sympathique.

On n'atteint pas le bon équilibre instinctif du premier coup, mais seulement par des détours et en adoptant, au préalable, une attitude surcompensatrice.

Si l'on observe le rôle des nains dans les contes, on notera qu'ils sont, le plus souvent, positifs : ils travaillent dans les mines et amassent des trésors, et sont d'excellents artisans : orfèvres, ils fabriquent des gobelets d'or et autres objets précieux, ce sont d'habiles tisserands et ils connaissent quantité d'arts utiles.

Dans un autre conte, les enfants, bénis du fait qu'ils sont nés un dimanche, se rendent à la colline des nains dont ils reçoivent des capuchons capables de rendre invisibles ceux qui s'en coiffent ou encore des liens soyeux invisibles qui permettent de maîtriser jusqu'aux dragons.

Un des nains célèbres de la mythologie germanique a pour nom Allwis : Sais-tout.

Dans la mythologie grecque et crétoise les Cabires, compagnons de la Grande Mère, sont aussi forgerons et artisans.

Les nains sont donc en général des personnages extrêmement positifs ; phalliques, ils ont trait aux pulsions créatrices issues de l'inconscient, aussi n'est-ce que très exceptionnellement que les contes les montrent comme destructeurs.

Si dans Rumpelstilzchen (de rumpel : bruyant et Stilzchen : échassier), le nain tente par deux fois de ravir l'enfant de la fille du meunier, il l'aide cependant d'abord à filer des fils d'or à partir de fétus de paille : ce n'est que dans un second temps qu'il développe soudain son aspect négatif, ce qui oblige à le supprimer.

Les nains sont en étroite relation avec le monde féminin, ce qui ressort du fait qu'ils figurent plus souvent dans les rêves des femmes que dans ceux des hommes.

Ils représentent souvent la première intuition créatrice venant de l'inconscient et encore à demi-cachée dans le sein de la nature.

Si un nain qui, par définition, est habile, s'avère aussi maladroit que celui de ce conte, il est sa propre négation, il ne devrait pas exister.

Il représente l'état de contradiction avec soi-même et d'irritation que provoque la création non vécue.

Quand ce genre d'animus s'empare de l'esprit d'une femme, c'est généralement le signe qu'elle possède des dons créateurs qu'elle n'a pas encore réussi à mettre en ouvre.

Le débordement de libido créatrice qui n'est pas utilisé à bon escient se transforme en sentiments de frustration et en mauvaise humeur, il crée des complications et risque de jouer de mauvais tours.

Si une femme est habitée par un tel état d'esprit, n'en a pas conscience et ne comprend pas ce qui le motive, elle risque d'avoir un effet destructeur sur son entourage.

Le remède réside dans quelque activité créatrice ; peut-être cette personne vous dira-t-elle que dans son adolescence elle désirait écrire, ou être peintre, ou faire de la céramique, des études ou je ne sais quoi d'autre, ou bien ses rêves suggèreront une direction à suivre, et elle pourra, dans une certaine mesure, se mettre à exercer ce talent demeuré enfoui jusque-là ; ainsi, le nain pourra entrer dans ses droits en accomplissant ce pour quoi il est doué.

Il ne s'agit pas forcément de dons exceptionnels mais de comprendre ce que l'inconscient veut réaliser.

Si le conscient de la femme ne vient pas alors en aide à son animus en lui permettant de s'exprimer, celui-ci cherche son propre chemin, interfère dans sa vie et y crée des ennuis. Il exige sa part d'existence et accéder à sa demande équivaut à reconnaître les demandes de l'inconscient. P.119

La Femme dans les contes de fées von Frans

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.