Terme à rechercher
Page 6 de 87 << < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 30 60 > >>

CULPABILITE et Archétypes

La souffrance nous atteint en partie par la culpabilité qu'elle véhicule. La culpabilité est liée aux expériences de la déviance, au sentiment d'échouer, de « rater la cible ».

La vraie façon de rater la cible c'est de prendre la culpabilité à la lettre, les échecs devenant des fautes à redresser. Le moi porte la culpabilité sur ses épaules car il « n'aurait pas dû » échouer. La pathologisation renforce le caractère particulier du moi et la culpabilité gagne sur un autre tableau en accroissant le sentiment d'importance du moi : le moi devient un sur-moi s'activant fébrilement à réparer les torts. Coupable, le moi n'est pas moins égocentrique que lorsqu'il est triomphant.

Nous pouvons voir cette forme de culpabilité comme une défense empêchant les fantasmes archétypaux de se révéler.

Du point de vue archétypal, l'important n'est pas le pourquoi de la culpabilité mais le qui : qui en moi, à quel personne de mon psychisme et à quel mythe ma souffrance est-elle rattachée ? Qui est cette figure vis-à-vis de laquelle je me sens une obligation ? Dans quels complexes se trouvent les figures qui réclament mon attention ? De ce point de vue, la culpabilité suscitée par la pathologisation acquiert une importance primordiale. Elle nous conduit à sortir du moi et à reconnaître qu'à travers une expérience pathologisée je suis lié à des personnes archétypales qui attendent quelque chose de moi et dont je dois me souvenir.

N.B. « Pathologiser » désigne l'aptitude que possède le psychisme, en vertu de son autonomie, à créer la maladie, la morbidité, le désordre, l'anormalité et la souffrance dans tous les aspects de son comportement et à imaginer la vie à travers cette vision déformée et douloureuse.

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.