Terme à rechercher
Page 60 de 87 << < 30 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 > >>

Infériorité du féminin:

La primauté masculine et la nature seconde et dérivée de la femme ont trouvé dans notre culture leur locus classicus dans l'histoire d'Adam et Eve.

Premièrement, l'homme est antérieur temporellement car il fut créé le premier.

Deuxièmement, l'homme est supérieur, puisqu'il est dit de Iui seul qu'il fut créé à l'image de Dieu.

Troisièmement, l'homme a une conscience supérieure, Eve ayant été extraite du profond sommeil d'Adam, de son inconscient. Eve est le " sommeil " de l'homme.

Quatrièmement, Adam est supérieur par la substance, Eve étant préformée en Adam comme une partie dans un tout.

Adam est parfait au commencement, reflet de la perfection même de Dieu.

L'existence, l'essence et la substance matérielle d'Eve dépendent d'Adam. Il en est la cause formelle, puisqu'elle existe préalablement en lui; il en est la cause finale, puisque le but et la fin d'Eve sont d'aider l'homme.

L'homme est la condition préalable du principe féminin, le champ de ses possibilités.

En outre, cette métaphore est physique... si le sexe est le lieu spécifique de la différence, il est aussi le lieu spécifique où démontrer cette différence et la priorité adamique.

La différence entre homme et femme devient ainsi différence entre mâle et femelle c'est-à-dire une différence sexuelle ; la lutte entre homme et femme devient une lutte sexuelle ; et la conjonction des principes masculin et féminin prend la forme d'une union sexuelle.

Ce mode particulier de raisonnement qui tend à démontrer la différence masculin-féminin - sur le plan de la sexualité, de Ia reproduction et de Ia physioIogie - est le plus tenace et plus pernicieux obstacle à la conjonction, et c'est très précisément là que se situent les problèmes psychologiques les plus opiniâtres et les plus réfractaires.

C'est là, « dans la profondeur abyssale du corps humain », que la psyché est ensevelie dans la physis, dans l'étreinte obscure de la matiére féminine, comme auraient dit les alchimistes.

Tant que le physique représentera le féminin, il ne cessera de faire l'objet de projections antiféminines.

La tradition nous a familiarisés avec le point de vue que l'on résume souvent par le terme (( manichéisme )), d'après lequel la matière, le mal, l'obscurité et le féminin sont des concepts interchangeables.

L'aspect matériel du féminin, "son corps humain lui-même..." subira une distorsion doublement négative.

Plus la matière sera féminine et plus elle sera mauvaise ; plus le féminin sera matérialisé et plus il sera ténébreux.

C'est par rapport au corps physique de la femme que les fantaisies concernant l'infériorité féminine s'épanouissent le plus, puisque c'est bien là que se constelle " la profondeur abyssale du corps humain à la nature instinctive et passionnée ".

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.