Terme à rechercher
Page 81 de 87 << < 30 60 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 > >>

SYMBOLISME DE LA BARBE

Pourquoi le méchant nain devient-il prisonnier de sa barbe ?

La barbe apparaît dans de nombreux contes de fées: Barbe bleue, ce grand tueur de femmes, représentant de l'animus négatif meurtrier, Le Roi Barbe-de-Grive qui montre la transformation d'un animus négatif en animus positif. Un troisième aspect est Le vieux Cricrac. Pour empêcher sa fille de se marier, il construit une montagne de verre que tout prétendant devra franchir à pied. Tous ceux qui essaient de le faire disparaissent. Alors arrive un prince que la princesse décide d'aider ; ensemble, ils vont à la P.125 montagne de verre, mais c'est la princesse qui tombe et disparaît. Dans cette montagne vit un démon appelé Rinkrank, le vieux Chevalier Rouge. Il contraint la princesse à l'appeler son mari et lui l'appelle sa femme. Il reste près d'elle pendant la journée, sort la nuit pour voler et revient chargé de sacs de perles. Au bout de quelque temps, la princesse ne supporte plus cette situation : au moment où il passe la tête à l'intérieur de la fenêtre ouverte, elle lui attrape la barbe et lui dit qu'elle ne le laissera pas aller s'il ne lui promet pas de la libérté, ce qu'il est obligé de faire, et elle épouse son prince.

Que représente donc la barbe ? Les poils qui poussent sur les différentes parties de notre corps sont un rappel de notre nature animale ; ils sont les restes du pelage que nous avons perdu et que tous les autres mammifères possèdent. Dans bien des cultures, se raser ou s'épiler signifie s'éloigner de la condition animale.

Le poil évoque donc l'idée de quelque chose de primitif et d'instinctif, mais la signification en est différente selon la partie du corps où il pousse. Ainsi, les cheveux sont l'expression de pensées et de phantasmes involontaires et inconscients, parce qu'ils sortent de notre tête.

La barbe représente plus particulièrement quelque chose d'involontaire qui pousse autour de la bouche.

II arrive que les pensées et les mots jaillissent de notre bouche sans que nous les ayons pensés - ils se forment pour ainsi dire d'eux-mêmes.

Le verbalisme automatique et nerveux est un symptôme névrotique typique de notre civilisation hyperintellectuelle, que l'on rencontre particulièrement chez les femmes (bien que non exclusivement !). Ce débit incessant se prolonge interminablement sans que rien d'intéressant ne soit dit. Ce flot de paroles tout à fait autonome et inconscient crée d'énormes difficultés.

Le langage se prête à cela et la structure grammaticale d'une langue y invite : si vous commencez une phrase d'une certaine façon, il est difficile de ne pas la terminer structuralement. . P.127

La barbe de l'animus, ce sont ces pensées qui s'expriment involontairement. L'on connaît l'histoire racontée par Jung de ce mari qui souffrait des scènes que lui faisait sa femme, sans qu'il pût jamais la convaincre qu'elle avait effectivement prononcé les paroles incriminées. Un jour, son mari l'enregistra sans qu'elle s'en aperçût, puis à un moment favorable, il lui fit entendre la scène. En dépit du fait qu'elle entendait sa propre voix, elle soutint qu'elle n'avait jamais prononcé ces mots. «Cela » avait parlé, les choses s'étaient dites d'elles-mêmes sans qu'elle en eût conscience.

La barbe du démon ou du nain représente, dans les contes de fées, cet aspect verbeux de l'animus. Il faut l'attraper fermement et lui dire : « Je ne te laisserai aller qu'à telle ou telle condition », et se demander qui parlait, si ce n'était pas moi. C'est dans ce genre de paroles irréfléchies que l'on peut le plus aisément prendre l'animus sur le fait.

Le nain s'y empêtre : il se prend à son propre piège et de plus, il fait montre d'un attachement et d'une vanité narcissiques et tout à fait infantiles pour cet attribut encombrant.

paroles du grand poète persan Attar :

0 toi qui, comme la chèvre, n'as pas honte de ta barbe, tu ne dois pas non plus avoir honte de l'enlever. Tant que tu auras une âme concupiscente et un démon a tes trousses, l'orgueil de Pharaon et d'Aman sera ton partage. Prends donc ce Pharaon par la barbe et tiens-le ferme ; combattez bravement ensemble en vous tenant par la barbe. Mets le pied dans le chemin spirituel et renonce à ta barbe. Jusques à quand t'en occuperas-tu ?.. Celui qui marche avec intelligence dans la voie de la religion néglige sa barbe. Fais plus attention à toi-même qu'à ta barbe.

La barbe, en ce cas, est signe d'âge, d'expérience et de sagesse, mais malheur à celui qui tire orgueil de ces choses !

Quand l'animus part sur une mauvaise pente, il finit généralement par se contredire : il se fait prendre à son propre flot de pensées inconscientes, c'est pourquoi la seule chose à faire pour les petites filles eût été de le laisser s'arranger avec sa fameuse barbe.

Les hommes pris par leur anima (on serait tenté de dire : par l'animus de leur anima -ou l'ombre-), sont également capables de soutenir les raisonnements les plus ahurissants et de se contredire, sans même s'en apercevoir.

Lorsqu'on se surprend ainsi à se démentir, il est bon de s'arrêter pour prendre du recul et de se demander ce que l'on désire vraiment exprimer.

Au lieu de cela, les petites filles délivrent le nain, ce qui lui permet de continuer à nuire, jusqu'à ce que l'ours le tue -c'est-à-dire jusqu'à ce que l'animus suscite chez la femme une réaction émotionnelle positive.

Les femmes finissent habituellement par se lasser de leur propre animus négatif et cherchent à s'en délivrer. P.129

Pourquoi le nain s'est-il laissé prendre la barbe dans le tronc d'arbre et la ligne de pêche ? Il semblerait que ce soit par pure stupidité, mais même de petits détails de ce genre sont pleins de sens. J'ai souvent observé que les femmes qui, pour la première fois, s'essaient au travail P.131 de l'esprit, à l'université par exemple, avaient un animus enclin à confondre l'instrument du travail intellectuel et son but. Cela est typique d'un animus insuffisamment affermi. De telles femmes apprennent par cour des bibliographies, des lexiques, des règles grammaticales ou techniques, établissent des fichiers, etc., et s'y engloutissent complètement. C'est comme si, dans un premier temps, elles ne pouvaient pas dépasser le niveau de la préparation. .

Quel que soit le sujet étudié, des instruments de travail sont nécessaires. Mais pour que l'étude prenne un sens, il faut qu'elle ait sur l'esprit un effet vivifiant. Les hommes peuvent aussi tomber dans ce piège.

Les esprits insuffisamment développés tombent dans ce piège, qu'il s'agisse de femmes dont l'animus n'est pas suffisamment formé ou d'hommes qui n'ont pas pris conscience de leur anima (de leur ombre).

Lorsque l'esprit commence à s'éveiller, il traverse généralement cette phase et a besoin de prendre conscience qu'un effort supplémentaire lui est demandé pour devenir réellement créateur.

Ayant, traditionnellement, l'esprit généralement moins exercé et moins instruit que les hommes, les femmes tombent souvent dans cette erreur typique qui les prive de leur originalité et en fait d'utiles auxiliaires pour les hommes. Elles sont de bonnes secrétaires aux côtés d'hommes créateurs, rassemblent les documents que l'homme utilise mais, si elles demeurent réduites à ce rôle secondaire, elles ne deviennent jamais créatrices elles-mêmes. P.133

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.