Terme à rechercher
Page 58 de 87 << < 30 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 > >>

DIEU ET SA CREATION; RAPPORTS DE CONSCIENCE ET D'INCONSCIENCE

30 juin 56

. Vous savez que nous autres humains nous ne sommes pas en mesure d'expliquer un quelconque événement intérieur ou extérieur autrement que par les moyens intellectuels dont nous disposons. ... Quand donc nous essayons d'expliquer comment Dieu a créé Son univers ou comment Il Se comporte à son égard, nous utilisons l'analogie de notre propre esprit créateur, de sa manière de créer des formes et de se comporter.

. Son comportement présente des ressemblances frappantes avec celui d'un être à la conscience pour le moins très limitée. Il semble qu'il possède un savoir des choses qui sont déjà, ainsi que des prochains pas à faire, mais qu'il ne prévoie pas le but ultime ni les chemins qui mènent directement à ce but. Ce serait là la conséquence non pas d'une inconscience absolue, mais plutôt d'une conscience faible. Une telle conscience conduirait inévitablement à commettre d'innombrables erreurs et à se perdre dans d'innombrables impasses, avec les conséquences les plus cruelles : maladie, destruction, combats horribles, exactement donc ce qui s'est produit et se produit aujourd'hui encore dans tous les domaines de la vie. On ne peut en outre imaginer qu'un créateur qui tire l'univers du néant ait conscience de quoi que ce soit, car tout acte de connaissance repose sur la discrimination : je ne peux par exemple avoir aucune conscience de la nature d'un autre être humain tant que je ne fais qu'un avec lui. Si rien n'existe en dehors de Dieu, alors tout est Dieu, et dans un tel état la connaissance de Soi-même Lui est impossible.

... La conception juive originelle d'un Dieu moral et orienté vers des buts a mis fin, dans l'espace méditerranéen, à l'existence joueuse et sans but des dieux du polythéisme. L'évolution avait conduit à une représentation paradoxale de l'être suprême et trouvé son expression dans l'idée de la justice divine et de l'injustice divine. Découvrant la très fâcheuse impossibilité de se fier à la Divinité, les prophètes juifs furent conduits à chercher une sorte de médiateur ou d'avocat qui représenterait devant Dieu les droits de l'humanité. ... cette figure s'annonçait déjà dans la vision qu'Ezéchiel eut de l'Homme et du Fils de l'Homme. Cette idée fut reprise par Daniel et refit surface plus tard dans les écrits apocryphes, avant tout dans la figure du démiurge féminin, de la Sophia, et sous une forme masculine, celle de l'avocat de la justice ou « Fils de l'Homme » .. ce que le Livre de Job attendait d'un avocat défendant l'humanité contre les débordements effrénés de Jahvé et son manque de fiabilité morale. Les rouleaux qui viennent d'être découverts près de la mer Morte mentionnent une sorte de personnage mystique légendaire, le « Maître de justice ». ( « Maître de justice », telle était la dénomination du chef des Esséniens . ) Visiblement, le Christ a repris cette idée ; il considérait que sa tâche était d'assumer le rôle du « Maître de justice » et donc aussi du médiateur ... P.449

La connaissance du bien n'est pas donnée a priori ; elle présuppose une conscience discriminante. ... Un « bien » sans restriction, cela n'existe pas, car ce qui est parfaitement bon dans un cas peut être dans un autre cas parfaitement mauvais. Les individus sont très divers, leurs jugements de valeur le sont aussi, et leur situation dans la vie varie à tel point qu'on ne peut en juger selon des directives et des principes généraux. ... il faut user d'un discernement conscient.

Votre question concernant la relation de l'homme à un Dieu inconscient et paradoxal est en vérité un grand problème, bien que nous ayons la preuve très impressionnante que la piété selon l'Ancien Testament savait quelle conduite adopter face à l'antinomie divine. Les gens de l'Ancien Testament étaient capables de s'adresser à un Dieu auquel on ne pouvait pas se fier. Quand je parle de tentatives propitiatoires évidentes, j'entends par là en particulier l'accent mis avec une insistance répétitive sur la justice de Dieu, en réponse à Son incontestable injustice. Ils essayaient d'échapper à Sa colère et de susciter Sa bonté. .

Pour l'esprit du chrétien, qui est élevé dans la conviction que Dieu est bon par essence, la situation est beaucoup plus difficile. On ne peut plus simultanément aimer et craindre. Notre conscience s'est trop différenciée pour supporter de telles contradictions.

. L'esprit religieux de l'Occident est caractérisé par une transformation de l'image de Dieu au cours des temps. L'histoire de cette transformation commence par Ia pluralité des Elohim, ensuite apparaît l'unité paradoxale de la personnalité de Jahvé, puis vient le bon Père du christianisme suivi de la seconde personne de la Trinité, le Christ, c'est-à-dire le Dieu incarné dans l'homme. L'Esprit Saint fait référence à une troisième forme .. et pour finir nous sommes confrontés à l'aspect révélé par les manifestations de l'inconscient.

Dans la relation de l'homme à Dieu, il est probablement nécessaire que s'accomplisse une transformation considérable ! Notre vénération et notre rapport à Dieu ne s'exprimeront plus dans des louanges propitiatoires en l'honneur d'un Roi aux humeurs imprévisibles ou dans des prières enfantines adressées à un Père aimant, mais prendront, en nous, la forme d'une vie vécue dans la responsabilité et dans l'accomplissement de la volonté divine. La bonté de Dieu signifie grâce et lumière, et Sa face ténébreuse la terrible tentation de la puissance. L'homme a déjà acquis assez de savoir pour pouvoir détruire sa propre planète. Nous voulons espérer que l'esprit de bonté de Dieu le guidera dans ses décisions, car il dépend de la décision de l'homme que Ia création de Dieu subsiste. P.453

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.