Terme à rechercher
Page 80 de 87 << < 30 60 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 > >>

Eros et psyché conte:

Psyché est le nom de l'âme.

C'est également celui de l'héroïne du conte d'Apulée.

Psyché ,fille de roi, avait deux soeurs; toutes trois étaient d'une grande beauté mais Psyché possédait une beauté plus qu'humaine.

De partout, on venait pour l'admirer; Aphrodite en conçut jalousie et colère...

Tandis que ses soeurs avaient trouvé des maris, personne ne voulait épouser Psyché, car sa beauté faisait peur..

Désespérant de jamais la marier, son père interrogea l'oracle, qui répondit, de parer la jeune fille comme pour un mariage et de l'exposer sur un rocher où un monstre horrible viendrait en prendre possession.

Ses parents furent désespérés. Ils parèrent la jeune fille, toutefois, et, au milieu d'un cortège funèbre, la conduisirent jusqu'au sommet de la montagne indiquée par l'oracle.

Puis ils la laissèrent seule et se retirèrent dans leur palais.

Psyché seule se désolait, quand soudain, elle se sentit enlever par Zéphyre, le vent et emportée dans les airs. Doucement, le vent la soutint, cependant qu'elle parvenait au fond d'une vallée profonde et se posait sur une pelouse de gazon tendre.

Là, épuisée par tant d'émotions, Psvché s'endormit profondément.

Quand elle s'éveilla, elle se trouva dans le jardin 'un palais magnifique, tout entier d'or et de marbre.

Elle pénétra dans les pièces qui s'ouvraient devant elle, et là, fut acceuillie par des voix qui la guidèrent et lui révélèrent qu'elles étaient à son service.

La journée se passa d'étonnement en étonnement et de merveille en merveille.

Le soir, Psyché sentit auprès d'eIIe une présence : c'était le mari dont avait parlé l'oracle..Elle ne voyait pas ses traits mais sa voix était douce et ses paroles pleines de tendresse ;aussi il ne lui sembla pas aussi monstueux qu'elle le craignait.

Son mari ne lui dit pas qui il était, et l'avertit qu'il était impossible qu'elle le vit, sous peine le perdre à jamais.

Le jour Psyché était seule dans son paIais plein de voix; la nuit, elle était rejointe par son époux. Elle était très heureuse. ..

Mais un jour elle se prit à regretter sa famille et à plaindre son père et sa mère qui Ia croyaient morte.

Elle demanda à son mari la permission de revenir quelque temps auprès d'eux. Après beaucoup de prières et malgré le danger de son abscence Psyché finit par l' emporter.

De nouveau, le vent la transporta jusqu'au sommet du rocher où elle avait été exposée et, de là elle n'eut aucun mal à retourner chez elle.

On lui fit grande fête, et ses soeurs, rnariées au loin, vinrent la visiter.

Quand elles virent leur soeur si heureuse, elles en conçurent une grande jalousie.

Elles s'ingénièrent à mettre le doute dans son esprit, et finirent par lui faire avouer qu'elle n'avait jamais vu son mari.

A la fin, elles la persuadèrent de dissimuler une lampe, la nuit, et à sa lumière, pendant qu'il dormirait de connaitre l'aspect de celui qui l'aimait.

Psyché revint chez elle, fit commn on lui avait conseillé, et découvrit, ainsi, endormi auprè,s d'elle, un bel adolescent. Emue de sa découverte, elle laissa couler sur lui une goutte d'huile bouillante...

Brûlé par l'huile, l'Amour (car c'était lui, le monstre cruel dont avait parlé l' oracle) s'éveilla et, comme il en avait menacé Psyché, s'enfuit aussitôt, pour ne plus revenir...

Le palais disparut aussitôt ...

N'étant plus protégée par l'Amour, la pauvre Psyché se mit à errer par le monde, où la poursuivait la colère d' Aphrodite....

Nulle divinité ne consentait à l'accueillir.

Enfin, elle fut prise par la déesse, qui lui imposa différentes tâches : trier des graines, ramasser de la laine de moutons sauvages, descendre aux Enfers. Là, elle devait demander à Perséphone un flacon d'eau de Jouvence.

Il lui était bien interdit de l'ouvrir. Malheureusement, sur le chemin du retour, Psyché ouvrit le flacon défendu, et tomba dans un profond sommeil.

Cependant, Eros était désespéré : il ne pouvait oublier Psyché.

Quand il la vit endormie, il s'envola vers elle, l'éveilla d' une piqûre de ses flèches et remontant vers l'Olympe, demanda à Zeus la permission de l'épouser .

Le dieu y consentit et conféra à Psyché l'immortalité. Aphrodite elle-même oublia sa rancune...

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.