Terme à rechercher
Page 68 de 87 << < 30 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 > >>

APHRODITE URANIE

La Grèce antique célébrait aussi le culte d'Aphrodite-Uranie, différent et séparé des autres formes de culte de la déesse : Aphrodite-Uranie était une déesse armée, dénommée Areia et vénérée à côté d'Arès. Comment ne pas penser à Athéna ? Athéna était toujours armée, avait la même épithète Areia, et était invoquée en même temps qu'Arès dans les batailles. L'aspect virginal d'Aphrodite-Uranie est encore plus évident lorsque, comme à Sicyone, nous P.99 voyons son culte confié à des prêtresses vierges. Il est clair que les prêtresses représentent un état ou un aspect de leur déesse. Parfois, il s'agit d'un aspect latent qui dans la déesse n'est plus manifeste, comme si les prêtresses devaient, par compensation, manifester l'Ombre de la divinité devenue désormais, dans l'excessive détermination de ses traits, trop rigide et trop unilatérale.De la même façon les jeunes filles au service d'Artémis à Athènes portaient le surnom rituel d'« ourses » (arctoi) : il ressort des traditions plus anciennes qu'Artémis elle-même avait dans le passé l'aspect d'une ourse, c'est-à-dire était une « déesse de la maternité et de la fécondité. »

Aphrodite-Uranie a aussi des affinités avec les Amazones. Elle tuait son partenaire divin après l'accouchement. Dans la version la plus ancienne du mythe, Anchise lui-même mourait après son rapport sexuel avec Aphrodite. Une épithète d'Aphrodite est androphonos (homicide, tueuse d'hommes ou de son époux), qui rappelle beaucoup celle d'androctonoi utilisée pour les Amazones. Nous voyons ici le motif de la résistance à l'Éros dans sa forme la plus grossière et la plus archaïque : la relation est coupée immédiatement après l'accouchement. L'homme est conçu uniquement comme pénis fécondateur au service de la procréation. Il ne doit subsister aucune possibilité de prolongation de la relation après qu'il a accompli son devoir biologique. Nous voyons là l'aspect « Amazone » caché d'Aphrodite, une secrète virginité de la déesse de l'amour.

Bienvenu sur notre première application nommé Eros.
Le module Eros est une bonne solution de remplacement à nos gribouillis parfois même de couleur fluo ou rouge dans nos livres qui pourtant nous sont si chère, les rendant ainsi peux partageable.
D'expérience, reformater mes notes sous forme écrite m'est bien plus porteur que de lire et même rechercher le livre ou j'y ai souligné ce que je cherche, celui-ci bien rangé « quelque part ». D'autant qu'il existe pléthore de crayon scanner qui font cela très bien pour nous.


Cette application a été développée en Oxygene pour dot net 4.0 en tant que module de NorpaNetl sous l'excellente base de données FirebirdSQL 2.5.2 par Tetrasys


Eros  est, actuellement, en lecture seul. Dans les futurs évolutions, les utilisateurs authentifié sur adhes.net pourront y partager (s'ils le désir) eux-mêmes leur notes. En attendant, il vous est toujours possible de me faire parvenir votre matériel sous format Excel ou autre, je me ferai un plaisir de les y encoder.